Dans le grenier d'Éric Ruf

Photographie de Eric Ruf - © Stéphane Lavoué
Mardi 25 février, j'ai eu la chance d'assister à la lecture d'un texte de Pascal Quignard par Éric Ruf. Dans le grenier de la Comédie Française, sous la coupole et face aux toits de la place Colette, une estrade a été installée au milieu de quelques chaises. 


Le texte lu est un roman, La frontière de Pascal Quignard, connu pour un autre de ses romans, Tous les matins du monde. C'est une histoire d'amour, d'honneur et de vengeance sur fond d'azulejos du XVIIème siècle. Pour moi, ce texte a été une véritable découverte, je ne connaissais pas du tout l'oeuvre de Pascal Quignard, et je me suis sentie complètement plongée dans l'univers du roman. Les mots lorsqu'ils sont lus ont une résonance toute particulière, et ici on ressentait particulièrement la dimension orale d'un texte inspiré des azulejos de Lisbonne.






La Frontière, Pascal Quignard, couverture


La lecture est un moment intimiste partagé entre l'acteur et les quelques spectateur·rice·s présent·e·s, et permet ainsi un nouveau rapport entre scène et salle. J'ai été de fait un peu déçue par l'usage de micro, qui dénaturait ce rapport, et j'ai du mal à croire que cet outil technique était réellement nécessaire dans une telle disposition.



Ces rendez-vous d'une heure proposés à raison d'un par mois environ par la Comédie Française sont donc des petits moments intimes entre l'acteur·rice qui devient, le temps d'une lecture, une sorte de conteur et offre à une poignée de spectateur·rice·s une plongée dans son livre de chevet. Le lieu en lui-même est proprement unique et privilégie un rapport différent entre la "scène" qui n'est plus qu'une estrade, et le public (et la vue est imprenable !).


Les Greniers des Acteurs, rendez-vous mensuels au cours de la saison de la Comédie Française. 

1 commentaire

  1. This one is fairly self-explanatory; have the ability to|you presumably can} either bet on a good quantity or an odd one. Despite technically being a good quantity, the 00 is mostly not counted with this bet. In 2004, Ashley Revell of London offered all of his possessions, clothes included, and positioned his whole web worth of US$135,300 on pink on the Plaza Hotel 온라인카지노 in Las Vegas.

    RépondreSupprimer