Mes films réconfortants

En cette période un peu difficile, je me suis dit que c'était une bonne idée de vous partager mes films doudous, réconfortants, ceux que je regarde quand le moral est au plus bas et qui me remettent toujours d'aplomb. Personnellement j'essaye de me détendre comme je peux et, c'est sûrement égoïste, de ne pas penser à tout ce qu'il se passe en ce moment car c'est véritablement source d'angoisse pour moi. Alors je m'évade en regardant des films, beaucoup (au moins un par jour, mais souvent plus), dont ceux de cette article qui me rendent toujours heureuse.

Les demoiselles de Rochefort, Jacques Demy 

Catherine Deneuve et Françoise Dorléac dans "Les Demoiselles de Rochefort" © Getty / Sunset Boulevard
Et plus largement tous les films de Jacques Demy, qui sont toujours pour moi d'un grand réconfort. Tout y est beau, les couleurs, les chansons, les histoires d'amour. Les films de Jacques Demy sont  synonyme de retour en enfance, et je connais toutes les chansons de Michel Legrand par coeur. Si vous n'avez pas encore vu Les Demoiselles de Rochefort, c'est le moment ou jamais, les chansons vous resteront dans la tête et vous aurez l'esprit occupé pour un bon moment. Et elles mettent de bonne humeur.

Scott Pilgrim, Edgar Wright


Scott Pilgrim doit combattre les ex démoniaques de sa nouvelle copine, Ramona Flowers. C'est un curieux mélange entre comédie et film d'action, c'est le premier film d'Edgar Wright et on y mesure déjà l'ampleur de son humour et de son talent de réalisateur. Et puis, peu importe votre orientation sexuelle, à la fin du film, vous serez amoureux de Ramona.

Fantastic Birthday, Rosemary Myers


Petite découverte de mon confinement, ce film australien est un joli conte sur le moment où l'on se sent quitter l'enfance pour, petit à petit entrer dans l'adolescence et l'âge adulte. C'est tendre, mignon, et il y a des chansons très drôles.

The Rocky Horror Picture Show, Jim Sharman


Une comédie musicale complètement déjantée, qui se joue des genres et des codes du film d'horreur. Comme pour Les Demoiselles de Rochefort, les chansons rentrent dans la tête et il est difficile de les en faire sortir, et c'est tant mieux. Le mieux reste encore d'assister à une séance animée dans un cinéma mais faute de mieux, on peut le regarder à la maison et chanter tout·e seul·e ou en famille.

Les Nouveaux Sauvages, Damian Szifron 

Un film à sketch où les personnages font le pas de trop, celui qui les sort de la civilisation et les fait passer du côté de ces nouveaux sauvages. Les personnages laissent échapper leurs sentiments, leur colère, et nous entraînent avec eux dans leur chute, car on se prend au jeu et on en vient à approuver des comportements quelque peu répréhensibles. C'est jubilatoire, les histoires courtes s'enchaînent très bien, certaines sont réellement drôles et d'autres beaucoup plus cruelles, cyniques.

La planète sauvage, René Laloux


Le dessin-animé le plus fou que j'ai jamais vu, il est tout simplement sublime. La musique, les dessins, le scénario, tout y est parfait.


En espérant vous avoir donné envie de regarder ces quelques films, je vous souhaite bien du courage pour ce confinement, et n'hésitez pas à partager vos petites pépites culturelles qui vous apportent du réconfort en ces temps difficiles.

Aucun commentaire